Les rencontres d’après minuit, envoûtant mais inégal

Premier film de Yann Gonzalez, Les rencontres d’après-minuit figurait dans la sélection de la Semaine de la critique 2013. S’il n’a pas reçu le Prix Révélation france 4, il n’est pas passé inaperçu.

Entre poésie érotique et fulgurances oniriques, Les rencontres d’après minuit invite le spectateur dans un huis-clos hors du temps.

R2

Ali, Matthias et Udo (Kate Moran, Niels Schneider et Nicolas Maury) attendent leurs invités.  (Photo Potemkine Films)

A l’origine de ces réunions clandestines, Ali et Matthias, couple fusionnel, passionnel dont l’amour transpirant inspire les ardeurs d’Udo, travesti à l’appétit sexuel bouillonnant. Les convives défilent, à pas de loup, au plus sombre de la nuit. La Chienne, l’Etalon, l’Adolescent puis la Star : chacun a ses secrets, ses rêves, ses peurs et ses propres raisons de répondre à l’appel de la chair. Les corps se dévoilent et, surtout, les âmes se mettent à nu au son entêtant d’électro synthétique.

Sous la caméra de Yann Gonzalez se dessine un monde où la réalité et les aspirations se mêlent, oubliant le vraisemblable, balayant les faux-semblants. Pourtant, le ressenti peut être ambivalent. Les schémas narratifs sont redondants et le rythme tombe parfois.  Souvent, le parler beau prime sur le sonner juste malgré la prestation convaincante, déstabilisante de l’ensemble des acteurs. Kate Moran, Niels Schneider, Nicolas Maury, Eric Cantona, Fabienne Babe, Alain-Fabien Delon et Julie Brémond donnent du souffle à ces Rencontres d’après minuit puis s’éclipsent, l’air de rien, alors que poignent les premières lueurs du jour.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s