City of Heavenly Fire, fanfiction de The Mortal Instruments

Il y a des auteurs qui créent des univers à l’échelle de leurs personnages, sans fulgurance éclatante ni détails superflus. Il y a des auteurs qui imaginent tout et disent peu, mentionnent avec parcimonie, disséminent des indices et laissent planer le mystère ou le dévoilent avec subtilité.

Et puis il y a Cassandra Clare.

Cassandra Clare est l’auteure  de la série The Mortal Intruments  qui met en scène les Shadowhunters, des chasseurs de démons qui protègent les Mundanes, individus non-magiques, des attaques de créatures venues droit de l’enfer et qui supervisent la cohabitation des Downworlders, créatures magiques. A l’origine pensé comme une trilogie, le récit s’est étendu en hexalogie, dont City of Heavenly Fire est le sixième (et normalement dernier) tome. Ce n’est pas tout, elle a décliné son univers dans une trilogie complémentaire mettant en scène un personnage que l’on aperçoit brièvement dans la série. Comme elle ne fait pas les choses à moitié, elle a également publié un préquel de tout ça, qui lui aussi se découpe en trois ouvrages, The Infernal Devices. En plus de tout ça, il existe des nouvelles centrées sur le personnage de Magnus Bane et l’on parle de textes à venir se penchant sur le personnage de Simon Lewis.

ff3Et encore ce n’est qu’une partie.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Cassie Clare a la plume efficace et qu’elle ne manque pas d’idées pour exploiter son univers. Le met-elle en valeur ? C’est une autre question. Pour être honnête, je ne compte pas pointer le nez plus loin que The Mortal Instruments, tant j’ai l’impression d’en avoir déjà fait le tour.

Le problème ne vient pas de la création de base. Le monde des Shadowhunters est riche en détails et l’imagination prolifique de l’auteure a engendré des lieux propres à cet univers, s’en est approprié d’autres et des institutions parfaitement huilées sont venues les gérer.

Seulement voilà, si la première trilogie était intéressante (elle a d’ailleurs été plutôt bien accueillie par la critique et a fait l’objet d’un film malheureusement pas vraiment à la hauteur), les trois tomes qui s’y sont ajoutés ne sont pas du même niveau. Les descriptions sont florissantes, les décors plutôt bien pensés mais leur présentation se fait au détriment d’une trame qui s’alourdit et devient poussive au fil des chapitres. Le monde s’agrandit mais l’intrigue tourne en rond. Les personnages ont perdu leur dynamique. Le seul qui semble avoir une marge d’évolution est celui de Simon, l’outsider. Tous les autres, gentils comme méchants, stagnent à cours de motivation. La pauvre Isabelle perd tout son mordant, sa prestance et son indépendance. Clary et Jace s’enlisent dans leur miasmes sentimentaux (on sent l’influence de Twilight, c’est dire). Quant à Alec… eh bien… la dynamique de son personnage étant basée sur l’acceptation de son homosexualité, elle est un peu freinée depuis qu’il est sorti du placard, il y a… 5 tomes de cela.

Ensemble, ils répètent des scènes déjà jouées, rabâchent des dialogues déjà déclamés, esquissent des gestes maintes fois réalisés. Si l’on retrouve parfois l’humour et les piques qui rythmaient les premiers tomes, les personnages n’en paraissent pas moins mornes, dans une ronde essoufflée et mollassonne.

Dans son empressement à toujours en donner plus  (trop), l’auteure parvient même à noyer une fin plutôt intéressante dans un revirement grossier, pâteux, sorti tout droit d’un journal intime de collégienne.

tumblr_mrihjfvw971qgstalo1_500
Un peu comme ce gif.

Le lectorat cible est parfaitement affiché, tant et si bien qu’il imprègne totalement le livre. C’est là le principal défaut de Cassie Clare, à mon sens. Elle semble lectrice de sa propre fiction. Ses personnages ne paraissent pas menés par une trame narrative mais selon le ressenti d’un spectateur. Or le rôle d’un auteur n’est pas de répondre aux espoirs passifs  de ses lecteurs mais de les mener vers un dénouement qu’ils n’auraient pas pu imaginer eux-mêmes.

Le temps est loin où Cassie Clare s’imprégnait de l’univers de JKR pour écrire des fanfictions mettant en scène ses personnages. Le temps est loin mais les habitudes restent. Cette fois, il semblerait qu’elle soit prisonnière de son propre univers.

Publicités

6 réponses à “City of Heavenly Fire, fanfiction de The Mortal Instruments

  1. Ça fait un an que le 1er bouquin attend dans mon étagère. Du coup, moi, j’ai vraiment bien aimé le film. Il n’est pas exceptionnel, il y a largement mieux, mais comme je n’avais pas le bouquin en tête, j’ai peut-être plus apprécié que les lecteurs. Et puis, il y a Robert Sheehan au casting, alors c’est dur de ne pas apprécier.
    Du coup, je suis curieuse, ça me redonne envie de le lire.

      • Youjou #TeamSheehan !!!
        Je suis complètement perdue dans ton article, là. Tu me rappelle à quel point je suis in love avec les Irlandais.
        Je me suis trompée de pays, j’aurais dû aller en Irlande !

    • Ce commentaire ultra constructif ayant été écrit, il est utile de préciser que la première trilogie est plutôt sympa. Après, les intrigues se répètent. En soit les quatrième cinquième et sixième tomes ne seraient pas si décévants si les trois premiers n’avaient pas été d’un niveau si nettement élevé.

      • La première trilogie a l’air sympa, en effet. Et c’est justement parce que tu me dis que la suite se répètent que j’ai envie de lire. J’ai déjà eu un cas pareil, avec la saga de Ji, de Pierre Grimbert. Le Cycle original, le Secret de Ji, est un pur bijou de fantasy, mais les deux cycles qui suivent (les Enfants de Ji et les Gardiens de Ji) font quand même très répétition. Ils sont vraiment bien, je les ai adoré (de toute façon, c’est Grimbert mon auteur préféré et celui qui m’a donné envie d’écrire), mais j’ai quand même un peu eu l’impression de lire la même chose, par moment.
        Du coup, je voudrais comparer, pour voir lequel des deux est le plus lourd dans la redite.

  2. Pingback: Bilan 2014 | Pauline C.·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s